Toutes les actualités
01 sep 2016

Nomination : Jean-Philippe Imparato devient directeur général de la marque Peugeot

PSA

Entré chez PSA en 1991 au sein des équipes commerciales, Jean-Philippe Imparato diplômé de Grenoble Ecole de Management, promotion ESC 1988 prend en charge, dès 2003, la qualité en Chine, puis en 2010, il est nommé à la tête des opérations internationales de Peugeot. Depuis 2013, il dirigeait les succursales du groupe. Au  1er septembre, il arrive à la tête de la marque.

 

Jean-Philippe est un commerçant de choc qui a vendu des Peugeot et des Citroën dans presque tous les pays du monde au cours d’une carrière qui s’est à ce jour entièrement déroulée chez PSA. Dans la nouvelle organisation voulue par son président, Carlos Tavares, un directeur de marque est totalement déchargé des tâches industrielles ou de développement, assumées au niveau du groupe.

Une mission claire

Jean-Philippe Imparato doit se concentrer sur la commercialisation des modèles du lion, pour accroître les volumes, notamment hors d’Europe, améliorer la qualité de service, forger les futurs outils de vente numériques et renforcer la rentabilité, insuffisante, des réseaux de distribution.

Une experience internationnale

Dès 1997, il se frotte à l’Amérique du Sud en tant que responsable Citroën du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay), une région économiquement instable qui joue au yoyo avec les droits de douane. Il se voit ensuite propulsé en Chine, chargé de la qualité au sein de la coentreprise de PSA, DPCA. Un poste délicat, vu les relations mitigées entre les deux partenaires à cette époque.

A 42 ans, le voilà patron du commerce de la firme aux chevrons en Italie. Fort de sa connaissance du terrain, deux ans plus tard, il devient l’ambassadeur itinérant de Peugeot en tant que… directeur des opérations internationales (hors Europe). Il exercera ainsi ses talents de diplomate en Iran, alors deuxième débouché de la marque derrière la France.

En 2012, alors que PSA plonge dans une quasi-banqueroute, cet homme volubile mais autoritaire et volontiers impatient se voit confier le tiroir-caisse de la maison : le commerce Europe de Peugeot.

Une belle reconnaissance.

 

Texte extrait de Challenges du 8 septembre 2016 - N°488

Sur le même thème